Intel Loihi

 

Le processeur n'aurait besoin d'aucune aide pour "apprendre" et serait capable de reconnaître des patterns ou des modèles de données selon l'environnement.

 De plus, il serait 1 000 plus énergétiquement efficace que les AI conventionnelles.

 

Loihi en détail 

  • Tissu neuromorphe asynchrone multi-core supportant une vaste diversité d'arrangements au niveau hiérarchique ou dans sa topologie avec chaque neurone capable de communiquer avec des milliers d'autres neurones.
  • Chaque core neuromorphe intègre un moteur d'apprentissage qui peut être programmé pour moduler les paramètres du réseau lors de l'utilisation ou l'apprentissage aidé ou autonome. 
  • Finesse de gravure 14 nm.
  • 130,000 neurones et 130 million synapses.
  • Développement et test de plusieurs algorithmes de grande efficacité dans l'organisation de réseau optimisés au niveau des chemins, de la gestion des ressources, l'apprentissage par difctionnaire et les pattern dynamiques.

 

Ces caractéristiques sembleraient le placer bien en deçà du processeur TrueNorth d'IBM qui annonçait  :

  • 1 million de neurones programmable
  • 256 million de synapses 
  • 4,096 cores neurosynaptique

 

Reste à savoir si les chiffres sont des critères définissants ou si comme le Core 2 Duo à sa sortie, l'architecture du processeur va permettre de meilleures performances malgré des caractéristiques numériques inférieures.

 

 

Certaines applications sont déjà envisagées parmi celles déjà étudiées dans le développement d'AI, notamment au niveau de l'industrie automobile, la reconnaissance faciale dans les système de vidéosurveillance ou dans le domaine médical pour mieux contrôler les signes vitaux en prenant en compte les caractéristiques individuelles des patients. 

 Ce processeur sera mis a disposition d'universitaires travaillant dans ce domaine durant la première moitié de 2018 pour en tester les applications existantes ou en devenir.